Transplantation de neurones dérivés de cellules souches humaines dans le cortex cérébral endommagé
12/06/2018

Dans une étude publiée dans la revue Cell Reports, une équipe de chercheurs dirigée par le professeur Pierre Vanderhaeghen (investigateur WELBIO à l’ULB), en collaboration avec des chercheurs des universités de Poitiers et d’Anvers, a tenté de déterminer si des cellules corticales visuelles, créées à partir de cellules souches dans un tube à essai, pouvaient s’intégrer dans différentes régions du cortex chez la souris adulte.

« Nous voulions savoir si ces neurones pouvaient se différencier efficacement et établir des connexions neuronales appropriées au sein d’un cerveau endommagé, » explique le professeur Vanderhaeghen. « La réponse est “oui, mais… »

Les cellules possédant des propriétés visuelles peuvent être greffées avec succès lorsque la greffe est faite dans le cortex visuel endommagé. Les neurones greffés expriment le répertoire de marqueurs correspondant aux six couches du cortex, ils projettent des axones vers des cibles corticales spécifiques et leurs synapses sont actives dans le cerveau adulte. C’est donc une preuve de principe importante que la greffe de cellules neurales humaines peut contribuer à la réparation du cortex endommagé.

« Cependant, lorsque nous avons greffé les mêmes cellules humaines visuelles dans un cortex moteur endommagé, nous avons observé que leur maturation et leur intégration étaient beaucoup moins efficaces, » continue le chercheur. « Cela semble indiquer que, du moins dans nos expériences, il est essentiel que les cellules greffées soient du même type que les cellules endommagées. »

Ces nouveaux résultats contribuent à déterminer précisément comment les neurones se réassemblent et comment ils reconstruisent les voies de communication au sein du cerveau. De telles informations sont cruciales pour l’élaboration de nouveaux protocoles cliniques mettant en jeu des greffes de cellules. Le professeur Vanderhaeghen poursuit : « Les données que nous avons obtenues représentent une preuve de principe que les cellules corticales humaines issues de cellules souches peuvent s’intégrer dans un cerveau adulte endommagé, ce qui nous permet d’explorer la possibilité de reconstruire des connexions neuronales disparues au sein du cerveau. »

Les chercheurs soulignent que les applications cliniques de leurs travaux pourraient n’apparaitre que dans plusieurs années : « Il est vrai qu’il reste beaucoup d’étapes à franchir et beaucoup de questions à résoudre avant que nous puissions envisager des thérapies concrètes, mais cette étude constitue néanmoins un premier pas en avant important. »

Références : Ira Espuny-Camacho et al. (2018), Human Pluripotent Stem-Cell-Derived Cortical Neurons Integrate Functionally into the Lesioned Adult Murine Visual Cortex in an Area-Specific Way, Cell Reports. DOI: https://doi.org/10.1016/j.celrep.2018.04.094


Dernière mise à jour : 12/6/2018 - Version imprimable -  © 2018 WELBIO

Accueil Identification