WELBIO

WELBIO est un institut interuniversitaire de recherche dans les domaines des sciences de la vie, établi en Wallonie, Belgique. WELBIO est subventionné par la Wallonie. Sa mission est de soutenir la recherche fondamentale stratégique au travers de projets rigoureusement sélectionnés émanant des universités de la Fédération Wallonie – Bruxelles, en vue d’en valoriser les découvertes vers des applications industrielles dans tous les champs de la biotechnologie.

A LA UNE
Le premier Prix Generet décerné au Prof. Vikkula
06/12/2018

Le Prix Generet, décerné pour la première fois cette année, récompense le professeur Miikka Vikkula, chercheur WELBIO à l’Institut de Duve – UCLouvain, pour ses recherches sur les causes génétiques des anomalies vasculaires. Le prof. Vikkula a reçu le Prix le 6 décembre, en présence de son Altesse Royale la Princesse Astrid et de la ministre de la Santé publique, Maggie De Block.


Découverte : nouvelle méthode pour lever l’immunosuppression dans le cancer
26/10/2018

Des équipes de recherche belges de l’UCLouvain et WELBIO, du VIB et de l’UGent, et de la société de biotechnologie argenx, ont fait une double découverte en matière d’immunothérapie du cancer, ouvrant de nouvelles perspectives de traitement. Les chercheurs ont réussi à établir la structure 3D d’un assemblage de protéines qui inhibe les réponses immunitaires, et en parallèle, ont découvert comment un anticorps spécifique peut bloquer l’immunosuppression provoquée par cet assemblage de protéines. Cet anticorps pourrait être utilisé cliniquement comme biomédicament pour stimuler l’immunité des patients contre les cellules cancéreuses, déclenchant la destruction des tumeurs par les cellules immunes. Cette double découverte a été publiée dans la revue Science.


Découverte d’une population de cellules tumorales responsables de la résistance aux traitements et des rechutes dans le cancer le plus fréquent chez l’homme
08/10/2018

Une équipe de chercheurs dirigée par le Pr. Cédric Blanpain (MD/PhD, investigateur WELBIO et professeur à l’Université libre de Bruxelles (ULB)), a identifié une population de cellules tumorales qui persistent malgré l’administration de médicaments anti-cancéreux et qui sont à l’origine des rechutes du cancer après l’arrêt du traitement dans les carcinomes basocellulaires, les cancers de la peau les plus fréquents. Cette étude a aussi permis d’identifier une combinaison de médicaments permettant d’éliminer cette population tumorale résistante et d’éviter la reprise tumorale après arrêt du traitement. Les résultats de cette étude ont été publié dans la revue Nature.


Toutes les actualités

12 décembre 2018 - 17:40 - URL: http://welbio.org/cms/c_8241/fr/accueil