Comment le trypanosome inhibe la réponse immune
15/06/2012

Dans une étude publiée dans la revue Science, des chercheurs dirigés par le Professeur Etienne Pays, investigateur WELBIO à l'IBMM, Université Libre de Bruxelles, ont montré comment le parasite trypanosome réussit à inhiber la réponse immune de son hôte. Le trypanosome est responsable de la maladie du sommeil chez l'homme et du nagana qui décime l'élevage du bétail en Afrique sub-saharienne.

L'extraordinaire capacité de ces parasites à changer de revêtement de surface rend impossible le développement d'un vaccin, et les thérapies actuelles sont dangereuses et relativement inefficaces pour traiter les stades avancés de l'infection.

Dans un nouvel article paru dans la revue Science, le laboratoire du Professeur Etienne Pays montre comment Science 2012-2en tout début d'infection, les trypanosomes réussissent à inhiber la réponse immune immédiate de l'hôte. Cette immunité innée est assurée par des cellules sanguines appelées macrophages qui produisent une protéine inflammatoire TNF-a. Or, lorsque les macrophages attaquent les trypanosomes, ceux-ci produisent spontanément une molécule (l'AMP cyclique) qui empêche les macrophages de produire le TNF-a. Par conséquent, les autres trypanosomes échappent au TNF-a, et donc passent la première barrière de défense de l'hôte.

Cet article révèle donc le comportement « altruiste » des parasites : les trypanosomes tués par les macrophages aident leurs congénères à établir l'infection.

Salmon et al. Adenylate cyclases of Trypanosoma brucei inhibit the innate immune response of the host. Science, 14 Juin 2012.

Photographies ©ULB, usage autorisé par l’auteur


Dernière mise à jour : 3/5/2018 - Vie privée - Version imprimable -  © 2019 WELBIO

Accueil Identification