La tristetraproline empêche le développement spontané de pathologies inflammatoires sévères
12/08/2013

Dans un article publié dans la revue Journal of Experimental Medicine, une équipe dirigée par Stanislas Goriely, investigateur WELBIO à l'institut d'immunologie médicale (IMI) de l'Université libre de Bruxelles, décrit comment la tristetraproline régule l'interleurkine-23, une cytokine inflammatoire jouant un rôle prépondérant dans le psoriasis, l'arthrite ou les maladies inflammatoires du tube digestif.

En effet, l'ARN messager de l'interleukine-23 est déstabilisé par une protéine appelée tristetraproline. En l'absence de tristetraproline, les cellules du système immunitaire produisent de grande quantité d'interleukine-23, ce qui mène au développement spontané d'une pathologie inflammatoire sévère dans un modèle murin. Ces résultats permettront de mieux comprendre les mécanismes impliqués dans les maladies inflammatoires.

Molle et al. Tristetraprolin regulation of Interleukin-23 mRNA stability prevents a spontaneous inflammatory disease. J Exp Med 2013 doi: 10.1084/jem.20120707


Dernière mise à jour : 28/5/2015 - Vie privée - Version imprimable -  © 2019 WELBIO

Accueil Identification