Découverte sur le nombre et le mode de croissance des progéniteurs cardiaques au cours de la morphogenèse cardiaque.
06/01/2016

Dans une nouvelle étude qui fait la couverture du numéro du mois de janvier 2016 dans la revue Cell Reports, une équipe de chercheurs dirigée par le Pr. Cédric Blanpain, Investigateur WELBIO à l’ULB, a découvert le nombre et le mode de croissance des progéniteurs cardiaques au cours du développement embryonnaire.

Au cours de l’embryogenèse, le cœur est le premier organe formé. Il s’agit d’un organe complexe qui est constitué de quatre chambres et de différents types cellulaires. Au cours du développement, il est crucial qu'un nombre précis de progéniteurs cardiaques soit spécifié au bon moment, que ceux-ci migrent au bon endroit et qu’ils prolifèrent pour garantir une morphogénèse harmonieuse et une bonne croissance du cœur. La moindre erreur lors de ces étapes critiques du développement conduira à des malformations cardiaques congénitales, qui représentent la première cause de malformations sévères à la naissance.

Samira Chabab et ses collègues ont réalisé une analyse mosaïque et clonale (temporellement contrôlée) des progéniteurs cardiaques précoces, combinée à une analyse quantitative biophysique afin de déterminer leur mode de croissance durant le développement embryonnaire. En utilisant cette approche multidisciplinaire, ils ont découvert que 250 progéniteurs cardiaques contribuaient à la formation du cœur. Samira Chabab, premier auteur de cette étude commente : «Il serait très intéressant maintenant de déterminer si ces progéniteurs sont plastiques et si une modification de leur nombre a une conséquence sur le développement harmonieux du cœur. »

En fonction des régions du cœur,  le mode de croissance des progéniteurs cardiaques est différent. De façon surprenante, les chercheurs ont découvert que, malgré leur émergence à différents moments au cours du développement et leur contribution à différentes régions du cœur, les différentes sous-populations des progéniteurs cardiaques se divisent d’une manière remarquablement similaire.

En conclusion, ce travail a permis de définir le nombre et le mode de croissance des progéniteurs cardiaques au cours du développement embryonnaire, avec des implications pour la compréhension des malformations cardiaques congénitales. « Cette approche peut maintenant être utilisée pour déterminer le nombre et la croissance des progéniteurs d’autres tissus et organes, qui pourraient avoir des implications importantes pour la compréhension des malformations congénitales » commente Cédric Blanpain, directeur de cette étude.


Chabab et al, Uncovering the number and clonal dynamics of Mesp1 progenitors during heart morphogenesis, Cell Reports (2016) 4 : 1-10


Dernière mise à jour : 8/11/2016 - Vie privée - Version imprimable -  © 2019 WELBIO

Accueil Identification