Les cellules épithéliales en tant que régulateurs majeurs de l’homéostasie mucosale : étude du rôle régulateur de Rab guanine nucleotide exchange factor-1 (RABGEF1)

asthme • immunologie • séquençage de cellule individuelle

Thomas Marichal est Chercheur qualifié FNRS et dirige le Laboratoire d’Immunophysiologie au sein du centre de recherche GIGA (Université de Liège). Les surfaces épithéliales constituent la barrière entre les mammifères et leur environnement, formant ainsi la première ligne de défense contre les microorganismes, les antigènes étrangers et autres agressions par l’environnement. Dans les muqueuses, l’homéostasie dépend d’une interaction régulée entre l’environnement, les cellules épithéliales et les cellules immunitaires. L’équipe de Thomas Marichal cherche à comprendre comment un dysfonctionnement des cellules épithéliales contribue à des maladies inflammatoires telles que les inflammations chroniques de l’intestin ou l’asthme.

Lors des 2 premières années du projet WELBIO, ils ont découvert le rôle crucial de la protéine RabGEF1 dans le maintien de l’homéostasie intestinale chez la souris, en atténuant la signalisation dépendant de MyD88 et de p38, ainsi que la production de chémokines par les cellules épithéliales intestinales. La suite du projet sera axée sur l’épithélium pulmonaire. Ils vont étudier comment les cellules épithéliales pulmonaires interviennent dans l’homéostasie du poumon et dans l’asthme allergique. Des techniques de séquençage d’ARN en cellules individuelles seront utilisées, ainsi que des outils in vivo.

Partagez cette page