Publication dans Gut

D. welbionis : potentiel pour les maladies métaboliques

Une nouvelle bactérie "made in Belgium"



En 2020, l’équipe du Prof. Patrice Cani (WELBIO UCLouvain) publiait l’identification d’une bactérie d’un nouveau genre et d’une nouvelle espèce : Dysosmobacter welbionis. Le nom de l’espèce, welbionis, est dérivé de WELBIO tandis que le nom du genre, Dysosmobacter, signifie « bâtonnet malodorant » en raison de la nature malodorante du microbe en forme de bâtonnet. Le Roy et al (2020) Int. J. Syst. Evol. Microbiol., 70 : 4851-4858

Dans cette nouvelle publication, l’équipe décrit les rôles de D. welbionis dans l’organisme.  Via l’analyse de 12.000 échantillons provenant du monde entier, les scientifiques ont observé que la bactérie est présente chez 70 % de la population, mais en moindre proportion chez les personnes atteintes de diabète de type 2.

Dans des modèles murins, la bactérie augmente le nombre de mitochondries, diminuant ainsi le sucre et le poids, et a des effets anti-inflammatoires importants qui pourraient être intéressants dans la lutte contre le diabète de type 2 et l’obésité. Les effets de la bactérie ne se limitent pas à l’intestin : certaines molécules produites par D. welbionis migrent dans l’organisme et agissent ailleurs. Ce qui pourrait expliquer les effets de la bactérie sur le tissu gras mais ouvre aussi les portes pour un éventuel impact sur d’autres maladies comme les maladies inflammatoires et le cancer.

vid-img-1
 

Référence : Le Roy et al (2021) Gut doi: 10.1136/gutjnl-2020-323778

Source : Communiqué de presse UCLouvain

Photo by CDC on Unsplash

Partagez cette news