Publication dans Nature Cancer

Rôle-clé de l’épigénétique de l’ARN dans les métastases cancéreuses



Les métastases sont responsables de 90% des décès dus au cancer. Les mécanismes moléculaires et cellulaires responsables des métastases restent cependant largement mystérieux. La découverte de nouveaux traitements pour éradiquer les métastases constituent donc un défi majeur en oncologie.

Tout comme pour l’ADN, outre les 4 lettres bien connues (A, U, G, C), des lettres additionnelles habillent chimiquement l’ARN. C’est le cas de la lettre m6A, ou méthylation de l’ARN messager, qui joue un rôle essentiel dans la régulation des gènes et ce, notamment grâce à l’action d’une enzyme appelée FTO.

Les chercheurs ont démontré que l’expression de FTO est réduite dans le cancer, favorisant ainsi l’apparition de métastases. En outre, le Prof. Fuks et ses collègues ont mis en évidence un mécanisme moléculaire conduisant aux métastases jusqu’ici insoupçonné : FTO régule la production de m6A sur des ARN messagers impliqués dans une voie de signalisation très importante dans l’apparition des métastases (appelée WNT). Les recherches, initialement réalisées dans le cancer du sein, ont pu être étendues à plus d’une dizaine de cancers supplémentaires, tels que les cancers de la prostate, de l’utérus, ou encore des poumons.

Ces découvertes devraient non seulement ouvrir un nouveau chapitre des connaissances sur la compréhension de l’apparition des métastases, mais elles devraient également nous diriger vers un nouveau paradigme de traitement des cancers, basé sur l’épigénétique de l’ARN.

L’étude a notamment également impliqué les Drs. Alain Chariot (WELBIO – ULiège) et Pierre Close (WELBIO – ULiège).

 

Référence : Jeschke et al (2021) Nat Cancer 2 : 611-628  doi : 10.1038/s43018-021-00223-7

Source : Communiqué de presse ULB

Photo by NCI on Unsplash

Partagez cette news