Publication dans Science Advances

Diabète : Au cœur de la « bataille » menant à la perte des cellules bêta



Le diabète de type 1 (DT1) est causé par une erreur de notre système immunitaire qui attaque les cellules bêta du pancréas, productrices d'insuline. Les toutes premières étapes de ce processus impliquent la libération locale de médiateurs pro-inflammatoires (cytokines) par les cellules immunitaires qui infiltrent les îlots pancréatiques où se trouvent les cellules bêta. L'un de ces médiateurs - un médiateur clé - est l'interféron-α (IFNα). 

Les recherches pionnières de Decio Eizirik (WELBIO - ULB) et de son groupe ont introduit un changement de paradigme dans ce domaine. Leurs études indiquent que la "bataille" entre les cellules bêta et le système immunitaire se déroule, dans une large mesure, à l'intérieur des cellules bêta, et conduit à un "dialogue" déformé avec les cellules immunitaires envahissantes qui amplifie l'attaque immunitaire, aboutissant à la perte des cellules bêta et finalement au DT1.  Les éléments clés de ce "dialogue" sont la génération de néoantigènes potentiels des cellules bêta par des mécanismes tels que l'épissage alternatif et leur présentation dans le contexte du HLA de classe I au système immunitaire. 

 

La présente étude, publiée dans Science Advances, clarifie une étape clé du " dialogue malencontreux " entre les cellules bêta et le système immunitaire qui aboutit finalement au T1D. Les chercheurs ont découvert que l'expression du régulateur transcriptionnel NLRC5 est augmentée dans les cellules bêta de donneurs de pancréas atteints de T1D et que la cytokine IFNα régule à la hausse l'expression de NLRC5 dans les cellules bêta humaines. Il est important de noter que l'inhibition de NLRC5 régule à la baisse l'expression induite par l'IFNα de HLA classe I et d'autres gènes impliqués dans la présentation de l'antigène, en plus de prévenir les changements d'épissage alternatif déclenchés par l'IFNα. Ce double rôle de NLRC5 sur l'expression de HLA classe I et la régulation de l'épissage alternatif suggère que ce facteur de transcription joue un rôle central à la fois dans la génération de néoantigènes et dans leur présentation au système immunitaire.    Welbio Figure c

 

La plupart des efforts  de recherche à ce jour visant à découvrir de nouveaux traitements pour le T1D se sont concentrés sur le système immunitaire.  Ici, cette étude ouvre la voie pour rechercher des approches thérapeutiques pour protéger les cellules bêta dans les premiers stades de la maladie.

Référence : TBD

Source : Communiqué de presse ULB

Photo by Drew Hays on Unsplash

Partagez cette news